Partagez
Aller en bas
Administrateur
Administrateur
Administrateur
Stations fréquentées : Grandvalira, les Angles, Ax 3 Domaines, le Mourtis, le Lioran, St Lary, Font Romeu, Goulier, Ascou, Les Arcs, La Clusaz, Peyragudes, Luchon Superbagnères, Grand Tourmalet, Les Saisies, La Quillane, Porté Puymorens, Etc...
Messages : 2572
Points : 5671
Réputation : 201
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://stationsdeski.net

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Empty Types d'embarquement sur les remontées mécaniques

le Dim 23 Juin 2019 - 15:09
Types d'embarquement sur les remontées mécaniques
Dossier technique Remontées mécaniques débrayables

Suivant les contraintes du terrain et de l'environnement de la gare, l’embarquement et  le débarquement peuvent s’effectuer de plusieurs façons différentes. Rappelons que l’embarquement et le débarquement s'effectuent en gare: aval pour l'embarquement, et amont pour le débarquement. A noter qu'ils peuvent également avoir lieu en gare intermédiaire si l'appareil en est équipé.

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Dsc_0061

Embarquement dans l’axe de la ligne:

Il s’agit du plus répandu. Les skieurs arrivent  dans l’axe de la ligne, ce qui est confortable mais cela prends de la place, car il faut ajouter la longueur de la file d’attente aux 18 à 24m de gare…
Avec ce type d’embarquement, les skieurs vont en ligne droite dans la gare, ce qui est  relativement confortable car le siège ne prend pas le contour de gare (partie perpendiculaire à la ligne).
Sur ce schéma, les deux gares ont un embarquement et un débarquement dans le sens  de la ligne. Les sièges sont représentés par les rectangles verts.
Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Embarq10

Encore quelques photos de gares avec embarquement dans le sens de la ligne:

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Dsc_1918

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Dsc_1556

Embarquement dans le contour de gare ( ou à 90°)

Lorsque l’espace au sol est réduit, l’embarquement (ou le débarquement) peut s’effectuer dans le contour de gare, c’est-à-dire perpendiculairement à l’axe de la ligne. Les  skieurs arrivent face au côté le plus long de la gare. Ce type d’embarquement est un peu  moins confortable que le précédent car le siège tourne chargé, ce qui peut causer  quelques légères secousses. En revanche, la file d’attente est perpendiculaire à la ligne,  ce qui réduit l’emprise au sol.  

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Dsc_2059

A noter que les deux types d’embarquement peuvent être utilisés sur la même ligne  (dans le contour en aval et dans l’axe de la ligne en amont, ou inversement).

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Embarq12

A fin d’augmenter le débit d’une remontée mécanique, un « double embarquement »  peut être réalisé en gare aval. Sur les différents types de double embarquement, un  seul a été implanté, notamment à Val Thorens sur le TSD6 de la Moutière ou encore sur  un TSD6 aux Ménuires.  
Sur le double embarquement, les skieurs arrivent sur deux files séparées, ce qui est également pratique pour mieux gérer les files d’attente, par exemple si les vacanciers arrivent de deux pistes séparées, pour ne pas mélanger les files et créer un entonnoir.  

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques G1-tsd12

Télésiège débrayable à double embarquement - Contour double

Il s’agit du système actuellement exploité sur certaines installations. Il permet d’augmenter le débit grâce à ses deux voies d’embarquement, et donc d’améliorer les flux de  skieurs.  Le principe est assez compliqué, surtout d’un point de vue technique. Les sièges empruntent deux voies différentes, ainsi, un siège sur 2 prend le contour extérieur (ici les  sièges en bleu) et les 50% restants empruntent le contour intérieur (en vert). Les sièges  sur le contour extérieur mettent deux fois plus de temps pour regagner la zone d’embrayage, cette différence s’explique car le contour intérieur est plus court que l’extérieur.  L’ordre des sièges sur la ligne est donc sans arrêt modifié.

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Embarq11

Afin que les sièges soient parfaitement synchronisés entre les deux contours pour regagner la zone d’embrayage, les capteurs de cadencement calculent en permanence la vitesse du contour externe et interne pour accélérer ou ralentir, voir arrêter un siège.  
Afin que les sièges soient dirigés sur l’un des deux contours, des aiguillages sont placés  dans la gare. Le premier permet de répartir les sièges et le second permet de leur faire  regagner la zone d’embrayage. Cette technologie est très compliquée, elle équipe que  quelques appareils en France, mais est plus rependue sur les téléportés mixtes (à voir  plus loin dans ce dossier technique). De ce fait, elle nécessite un entretient minutieux et  le coût d’un TSD à double contour est également plus important (gare plus longue, aiguillages, automate intelligent, deux files d’attente, plus de sièges en ligne…)

Télésiège débrayable à double embarquement - Contour simple

Contrairement au double contour, cette option permet de n’utiliser qu’une seule voie, et  ainsi éviter l’implantation d’aiguillages, de deux contours de gare… C’est donc une possibilité meilleur marché mais qui n’a pas encore été implantée en France.
Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Embarq13
Ici les skieurs peuvent théoriquement embarquer sur la zone bleu et verte, cependant,  cela suppose qu’un siège sur deux doit rester vide à l’embarquement n°1 (vert) pour  que des sièges soient libres à l’embarquement n°2 (bleu). Pour ce faire, les portillons de  cadencement ne s’ouvrent qu’une fois sur deux, et ce, dans les deux zones d’embarquement.  
Ce qui explique que cette technologie ne soient pas encore en place est le fait que le débit ne serait pas forcément augmenté par rapport à un TSD classique (plus d’accidents…).

Tapis d’aide à l’embarquement  

Sur certaines installations, un tapis d’aide à l’embarquement peut être installé (en option). Son rôle est d'accompagner les skieurs depuis les portillons de cadencement jusqu’au siège, en réduisant le risque du chute et en aidant les skieurs à bien se positionner sur l’assise. Les tapis d’aide à l’embarquement diminuent par 8 le nombre d’arrêts  de l’installation, ce qui est un véritable atout sur les installations très fréquentées.  
De plus, ces tapis permettent de diminuer encore la vitesse de prise du siège, en effet,  les skieurs sont également en déplacement, et ce, dans le même sens que les sièges. La  différence entre les véhicules et les passagers est ainsi diminuée.  
Exemple: Vitesse du siège dans le contour 1.7m/s, vitesse du tapis 1 m/s  
La vitesse de prise du siège est donc de 1.7 - 1 = 0.7 m/s (environ 2.5 Km/h).

Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Dsc_0910

Sur certains tapis, deux couleurs sont utilisées afin de bien repérer son siège et ainsi, se  placer correctement. Pour en savoir plus sur les tapis roulants, rendez-vous sur notre "Dossier technique RM"

_____________________
Types d'embarquement sur les remontées mécaniques Oie_tr11
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum