Partagez
Aller en bas
avatar
Administrateur
Administrateur
Stations fréquentées : Ax 3 Domaines, Les Angles, Le Lioran, Font Romeu, La Mongie, Ascou palhières, St Lary, Val Louron, Peyragudes, Superbagnères, Piau Engaly, le Mourtis, la Clusaz, le Grand Bornand, Chamonix...
Messages : 2248
Points : 5014
Réputation : 177
Date d'inscription : 05/08/2014
Localisation : Toulouse
Voir le profil de l'utilisateurhttp://stationsdeski.net

Exploitation - Conduire un télésiège débrayable

le Dim 6 Jan 2019 - 12:09
Réputation du message : 100% (1 vote)
Exploitation - Conduire un télésiège débrayable
Dossier technique

En gare motrice et en gare retour, le conducteur dispose d’un pupitre de commandes, visant à contrôler l’installation pendant l’exploitation. L’agent d’exploitation peut ainsi gérer l’ensemble des fonctionnalités de sa remontée mécanique grâce à des boutons. Sur certaines RM, ces derniers sont situés sur l’armoire de commande, tandis que certaines RM disposent de pupitres de commandes dernière génération, tactiles!
Voici tout d’abord une armoire de commande classique avec l’ensemble des fonctionnalités réunies avec des boutons:



Sur ces photos, on retrouve:
- Le bouton pour l'aiguillage "garage" ou "normal", afin de faire partir les véhicules dans le garage ou de les faire continuer sur la ligne
- Les Boutons qui permettent d'arrêter la remontée mécanique (Freins: électrique, frein 1 et frein 2).
- Commandes du cadencement
- Marche avant / arrière
- Entretient / exploitation
- Potentiomètre de réglage de la vitesse du réducteur
- Petite ou grande vitesse
- Réarmement...



Chaque matin, avant l'ouverture au public, le conducteur de la remontée mécanique doit tester l'installation: c'est à dire qu'il contrôle les différents organes de l’appareil pour s'assurer de la sécurité de la RM. Il consigne tout (tests, données...) dans un carnet papier.

Il existe bien évidemment une grande diversité de pupitres de commandes, qui varient en fonction de la taille et du type de remontée mécanique, mais également du constructeur de l’appareil (ci-dessus Doppelmayr et dessous: Poma).



Il est possible de contrôler l’ensemble des informations grâce à des écrans situés sur le pupitre de commande. Le conducteur en gare amont peut aussi vérifier l’état de la gare avale, et inversement. Ceci peut s’avérer pratique lors des arrêts, de plus, des caméras peuvent être installées en option. Ainsi, si un skieur tombe à l’embarquement et que l’appareil s’arrête, l’opérateur en G2 pourra savoir pourquoi l’installation s’est arrêtée.



Ci-dessus, on distingue à droite de l’armoire de commande les voyants indiquant l’état de la ligne de sécurité, c’est à dire les capteurs disposés sur les pylônes tout au long de la ligne. Retrouvez plus de détails sur la ligne de sécu ici: https://forum.stationsdeski.net/t1651-les-lignes-de-securite-des-remontees-mecaniques

Sur certains appareils, ce module est numérique, les informations s’affichent sur un écran délivrant les informations et permettant d’effectuer les tests.



Une télécommande peut venir compléter le pupitre de commande, ainsi, le conducteur de la remontée peut arrêter l’appareil tout en étant dehors. Il dispose des principales fonctionnalités telles que la vitesse et l’arrêt d’urgence.



Enfin, si vous souhaitez en savoir plus sur le métier de conducteur de remontées mécaniques, je vous invite à visionner notre vidéo "Les coulisses des domaines skiables" ici: https://www.youtube.com/watch?v=GjNQGXbD3_Y

Domaines skiables de France propose également un CQP (Certificat de qualification professionnelle) pour les conducteurs de remontées mécaniques (TK, TSF, TSD, TCD...).

 

Reportage à retrouver dans notre dossier technique: https://forum.stationsdeski.net/t2753-dossier-technique-remontees-mecaniques

_____________________
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum