Navigation


 Blog Stations de ski


 Retour au forum

Stations de ski   

Montclar Les Deux Vallées : la réussite durable

Loulouski | Publié lun 29 Juil 2019 - 10:59 | 823 Vues


♦ https://www.montclar.com ♦


Entre Vallée de la Blanche et Vallée de l'Ubaye, Montclar les Deux Vallées est une station familiale située au croisement de deux atmosphères. Composée d'une cinquantaine de kilomètres de pistes, elle se répartit sur deux niveaux. Le premier, aux pentes douces, est idéal pour les débutants en quête de progression. Plus en hauteur, les terrains sont davantage escarpés et bénéficient d'un meilleur enneigement, pour le plaisir des plus expérimentés.

Sur la station, des pistes variées, mais également des restaurants d'altitude, snowpark et diverses activités pour toute la famille. Les pistes offrent pour leur part des panoramas à couper le souffle.
En été, de nombreuses activités sportives sont disponibles sur la station : VTT, parapente, trail, escalade ou activités nautiques.

Sur le plan technique, la station de Montclar les Deux Vallées est le seul domaine auto-géré d'Europe, mené par une équipe de passionnés, avec pour mot d'ordre l'accueil.

Cependant, Montclar n’est pas une station quelconque. Elle est à elle seule l’exemple d’une exploitation réfléchie et raisonnée. Rencontre avec Alain Quièvre, son président.


En 1968, à l'initiative du maire de Montclar, une station de ski est créée. Cette infrastructure porte un projet social de pluriactivité : développer le tourisme pour redynamiser le secteur et lutter contre la désertification des villages. En parallèle de ce projet, se mettent en place des outils touristique et un site d’embouteillage de l’eau, participant à cette poussée de dynamisme. La gestion et la mise en place s'effectuent grâce aux habitants du village, apportant chacun leur compétence ou leur aide. Sur d’anciens terrains agricoles s’implantent les premières remontées. Dans les premières années, la concurrence est rude, et au milieu de ses voisines, plus imposantes, Montclar souffre souvent d’un manque de neige. C'est pourquoi, dans les années 1980, elle décide d'axer son développement sur la préservation de l'environnement.

 Le téléski Vieux Courtier, construit en 1978, figure parmi les plus anciens de la station. Il est aujourd'hui à l'arrêt, mais la station prévoit de le conserver en bon état pour une éventuelle reprise future de son exploitation.


Malheureusement, après quelques saisons difficiles, la station s'est retrouvée menacée de fermeture, abandonnée par les acteurs publics locaux. Pour préserver cette vie, un collectif de passionnés s'est engagé en 2017 pour dix ans, répondant à l'appel de DSP pour gérer la station. C’est donc sur un énorme élan de solidarité et de motivation que la société nouvellement créée, Montclar Domaine Skiable, lève près de 250 000 € de fonds pour donner un nouveau souffle à la station. Son modèle se veut à la fois écologique, social, et solidaire ; en résumé : durable. Les salariés, au centre de l’entreprise, profitent de modulations du temps de travail, et de primes lors des saisons réussies. L’an passé, à titre d’exemple, ces dernières se sont élevées à 33 000 € sur l’ensemble du personnel.

La nouvelle équipe, composée de socio-professionnels motivés par le développement de la station, a donc pour objectif d'assurer la pérennité de la station, (gestion, maintenance, entretien) tout en réalisant des investissements stratégiques.


Retenue collinaire sur le bas du domaine

Ainsi, 900 000 € ont récemment été investis dans l’amélioration du système de neige de culture et la réalisation d’une retenue collinaire. Une avancée permise par le Plan Neige de la région PACA, qui a aidé ces travaux à hauteur de 70%.

Le développement durable et la diversité restent pour autant des critères principaux de ce développement. L’exploitation estivale y prend une place importante, signe de la réussite d’un développement sur l’année entière. VTT, trail et parapente y sont rois.

En termes d’investissements, la station projette de consacrer 30 000 € à la réalisation d’une piste de « vélo vert », accessible à tous pour des randonnées cyclistes. Quid de l’écologie à Montclar ? La station cherche à minimiser son impact sur le prélèvement d’eau en effectuant le remplissage des bassins de rétention lors de la fonte des neiges, lorsque l’eau coule à flot depuis les sommets. L’impact sur les cours d’eau et les nappe phréatiques est donc drastiquement réduit. Les remontées y sont alimentées par de l’électricité verte, et les huiles des machines sont traitées et recyclées pour ne pas polluer le milieu environnant. Enfin, Montclar se situant sur un site classé Natura 2000, l’exploitation des ressources tient en permanence compte de la préservation de l’environnement. Difficile de faire mieux…

     Malgré les contraintes, nécessaires à un développement durable du site, la station se veut moderne et se digitalise sans cesse : achat de nouveaux systèmes de portiques adaptés tant aux skieurs qu’aux cyclistes, guichets automatiques, forfaits annuels… On ne peut que féliciter la cohérence des actions mises en place avec la philosophie du lieu.


Le départ du TSD6 Belvédère, pièce maîtresse de la station


     Au bout du chemin, les résultats sont présents : Montclar est un site véritablement dynamique sur les deux – longues – saisons, génère de près ou de loin 300 emplois, et a vu sa population doubler sur les 40 dernières années. Des éléments à contre-courant des tendances rurales, qui se répercutent sur la vie du village, riche et diversifiée.

     Et lorsque l’avenir est évoqué, Alain Quièvre, président de MDS, ne cache pas une vision pensée à long terme : le changement de câble sur des télésièges, les grandes inspections d’ici une dizaine d’années… Tout est anticipé et planifié, pour ne laisser aucun imprévu briser cette épopée. Encore une preuve de la maturité du projet…


Trouver un sens à l’exploitation d’un domaine, une raison d’être : une règle de base que beaucoup ont aujourd’hui oubliée. C’est pourtant ce qui constitue la richesse du domaine skiable de Montclar les Deux Vallées, lui permet de remplir sa volonté d’être utile à un territoire comme à ses habitants, sans négliger l’avenir et ses interrogations. C’est aussi un pari réussi : celui de repeupler des zones rurales. Et si la volonté et l’anticipation prenaient le pas sur la rentabilité et le développement outrancier ? Cela reste à méditer ; avec vue sur Serre-Ponçon, évidemment.

♦ Pour en apprendre davantage...
           → https://www.montclar.com/la-station/notre-projet-solidaire/
           → https://www.montclar.com/activites-dete/
           → https://www.montclar.com/la-station/le-village/



Article réalisé en juillet 2019 par Loulouski. Photos : ©Loulouski.

Avec l'aimable collaboration de la station de Montclar les Deux Vallées.


À propos de l'auteur