Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Modérateur
Modérateur
Stations fréquentées : Ascou-Pailhères, Ax 3 Domaines, Font-Romeu, Les Angles, Arêches-Beaufort, Le Chioula...
Messages : 255
Points : 309
Réputation : 37
Date de naissance : 03/06/2000
Date d'inscription : 13/08/2015
Age : 17
Localisation : Ariège
Voir le profil de l'utilisateurhttp://loulouskiyt.jimdo.com/

Télésiège débrayable 4 places (TSD4) du Grand Mont

le Mar 6 Juin 2017 - 12:48
Télésiège débrayable 4 places Grand Mont :

 
 



présentation station

Située dans le coeur du Beaufortain, Arêches-Beaufort, station paisible et agréable, vous offre un domaine unique et adapté à tous. Du ski dans un cadre de rêve jusqu’aux alpages clairsemés de chalets typiques, la station a tout pour vous séduire! Été comme hiver, des activités vous seront proposées. La station est également connue pour accueillir chaque année la "Pierra Menta", course de ski alpinisme.

La remontée :

L'histoire de la station :
L'histoire de la station d'Arêches-Beaufort n'a rien de similaire à celle des stations de la Tarentaise. Son charme est en effet le résultat de démarches souvent personnelles, de Beaufortains, et d'une évolution progressive des mentalités. Au départ, le village d'Arêches tirait l'essentiel de sa survie de l'agriculture. Au fil des années, l'idée du ski comme source de revenus s'est installée dans la vallée. Le premier à "oser" investir dans une remontée mécanique fut Gaspard Blanc, en créant en 1947 un petit téléski, rudimentaire, près du village. En 1954, la SETGMA (société anonyme d'équipement touristique du Grand Mont d'Arêches) lance la construction d'une seconde remontée, le téléski du Grand Mont. 
Cette remontée, bien qu'étant plus évoluée que celle de Gaspard Blanc, reste encore assez simple. Son départ se situe aux Envers, cent mètres plus haut que le village, ce qui constitue son principal défaut. L'arrivée, près de 600m plus haut, est au Plateau du Cuvy. Les pentes desservies sont toutefois plutôt raides, les débutants se tournent donc plus souvent vers des fils neige. Ce téléski tourne tant bien que mal, jusqu'en 1979, où les pannes et le manque récurrent de neige contraignent la station à le fermer. Arêches est alors en pleine évolution. En effet, dans les années 70, un nouveau secteur s'est fortement développé : le Planay. Il dispose alors de téléskis, et même d'un télésiège. Des téléskis et fils neige sont également présents sur la plupart des versants de la vallée, et ne contribuent pas à la difficile unité de la station. Afin de redynamiser le secteur du Grand Mont, plus proche du village, la station décide de construire de nouveaux logements. C'est dans ce contexte de fort développement touristique, que les mentalités ont tardé à accepter (parfois pour le plus grand bien du village), que le Télésiège du Grand Mont succèdera au téléski éponyme.

La construction du télésiège :
En 1983 est donc construit le télésiège qui ouvrira les portes à de nouvelles possibilités d'expansion. La commune, ayant racheté la SETGMA, décide d'installer ce qui sera défini comme "le squelette d'un domaine skiable qu'elle décide d'équiper lourdement"*. En effet, le nouveau télésiège sera mûrement réfléchi : il partira du lieu-dit de La Serraz, ce qui le rend accessible depuis le village, et atteindra le Plateau du Cuvy. Son rôle sera celui d'un ascenseur, et il sera équipé d'une gare intermédiaire afin que les clients puissent skier le plus bas possible lors des périodes peu enneigées, et pour éviter aux débutants la pente importante du second tronçon. Le choix se porte donc sur un appareil de marque Montaz-Mautino (son fondateur, alors employé de chez Pomagalski, avait déja travaillé sur le premier téléski de la station). Il s'agit là d'un prototype de télésiège débrayable de cette marque, l'un des deux premiers qui furent construits, certains systèmes n'étant pas aussi perfectionnés que ceux que l'on trouve maintenant (notamment la chaîne sur laquelle passent les sièges une fois décrochés du câble). Cet engin, de 10 millions de francs et long de presque 2km, sera fini avec un peu de retard, en janvier 1984. Par conséquent, les retombées économiques de cet appareil ne se feront pas sentir immédiatement (6% de l'activité seulement cette année-la). 

La fonction de l'appareil :
Cet engin permit tout de même une ouverture et un développement de la station sur ce secteur, prisé par les randonneurs de années 20-30. Les zones de développement de logements prirent forme les années suivantes, et les projets imaginés auparavant se concrétisèrent : le station se munit d'un, puis de deux téléskis accessibles dès l'arrivée du télésiège (le TKD Lutins et le TKD Cuvy), transformant le plateau du Cuvy en zone ludique et pratique pour les débutants : au lieu d'un téléski raide se trouvent des téléskis à pente douce, accessibles par un télésiège dont l'embarquement est facile. Ceci rend alors inutile la gare intermédiaire, qui est remplacée par un simple pylône en 1992. Le télésiège permet également un accès à ce qui constituera un accès vers le haut du domaine, et de nouvelles remontées, le TSF Bonnets Rouges. Le télésiège du Grand Mont a donc été le point de départ de tout un domaine, permettant la création de ce qui fut pendant longtemps un idéal : les téléskis des GrangettesRognoux et de la Forclaz
Ce télésiège joue donc pleinement son rôle d'ascenseur, et est également utilisé aujourd'hui pour monter et descendre les skieurs lorsque l'enneigement est limité, ou en été. L'ajout de nouveaux sièges a donc été rendu obligatoire, faute de quoi le débit serait insuffisant de nos jours, en comparaison avec l'année de sa construction ! Outre les remontées, le télésiège permet de rejoindre le secteur du Planay par le piste des Perches, ou de rejoindre le bas de la station par le piste Grand Mont, plutôt raide. Un jardin d'enfants, une zone ludique (luge, tubbing, air bag...) et des itinéraires raquettes et ski de randonnée sont disponibles depuis le plateau (petit bonus : ce télésiège et celui des Bonnets Rouges sont ouverts, une fois dans l'année, à l'occasion de la dernière étape de la Pierra Menta, dès 5h du matin environ, pour laisser monter gratuitement les coureurs et nombreux spectateurs). Enfin, il est également possible de manger avec une splendide vue sur la Vallée grâce au restaurant d'altitude "Le Panoramique".
*François Rieu, "Arêches-Beaufort - 120 ans de tourisme. 70 ans de remontées mécaniques", Ed.La Fontaine de Siloé, 1997 (réédité en 2017). (en vente ici)

Situation :




Caractéristiques tec

Constructeur : Montaz-Mautino
Exploitation : Hiver - été
Exploitant : SEMAB
Année de construction : 1983
Coût de l'investissement : 10 000 000 francs.

Longueur : 1960m
Dénivelé : 683m
Débit : 1309 pers/h
Pente moyenne : 37,42%
Pente max : 45,00% (ou 59% selon les sources)
Vitesse : 4,50 m/s

Emplacement motrice : aval
Emplacement tension : amont
Type de tension : hydraulique
Sens de montée : droite
Nombre de pylônes : 19
Pylônes support : 16
Pylônes compression : 3
Type d'agrès : sièges 4 places à pinces débrayables
Places par agrès : 4
Nombre d'agrès : 85 (?)


Photos

La gare de départ :


Ligne RM

Les pylônes 1 et 2 :


Le début de la ligne depuis les P1-P2 :


Les pylônes 3 et 4 :


La ligne depuis le P3 :


Le P4 :




Le P5 :




Le P6 :


Le P7 :





Les pylônes 8 et 9 :


Le P8 :


Le P9 :




Le P10 :




La portée P10-P11 :


Le P11 :




La portée P12-P11 :


Le P12 :




Le P13 :




Le P14 :




Le P15 :




Le P16 :






Le P17 :







Le P18 (sur cette photo, la piste en dessous est une piste de ski de fond) :




Le P19 et l'arrivée sur le plateau du Cuvy :


Les pylônes 18 et 19 :


La gare d'arrivée :

Avec le P19 :






Le système de débrayage :




Détails de sièges :



L'assise est d'origine !  Laughing




Détail de la pince :


Les plateaux de service, qui restent en permanence sur la ligne :


(Avec le petit drapeau donné aux supporters de la Pierra Menta)


La vue sur Arêches depuis le début de la ligne :


En savoir plus

Reportage réalisé le 06.06.2017 par Loulou Ski.
Photos prises le 07/04/17.
Photos : ©Loulouski.
Merci à François Rieu pour l'aide fournie par son ouvrage "Arêches-Beaufort - 120 ans de tourisme - 70 ans de remontées mécaniques". Pour les curieux il est en vente ici.

_____________________
Ski alpinisme  cheers
Equipe du SDS Infos

Principaux reportages prévus cet hiver :
-RM's Arêches-Beaufort, stations des Pyrénées-Orientales
-Parcs de dameuses d'Arêches-Beaufort et autres
-Suivi des chantiers d'Ax 3 Domaines (été 2017) et d'autres !
Stations de ski
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum